Une communication efficace

Quand nous voulons communiquer quelque chose à quelqu’un, nous pouvons le faire de différentes manières, et aujourd’hui nous allons nous concentrer sur le concept de la une communication efficace.

Qu’est-ce qu’une communication efficace ?

Une communication efficace est un type de communication dans lequel nous parvenons à transmettre le message de manière compréhensible et très claire pour le destinataire sans susciter de doutesconfusion ou possible mauvaise interprétation.

De quoi dépend ce concept ? Que ce type de communication existe dépendra de différentes clés et variables, voyons lesquelles !

Les éléments qui font partie d’une communication efficace

  • Émetteur. C’est la personne qui produit et envoie le message.
  • Destinataire. C’est la personne qui reçoit et interprète le message.
  • Code. C’est l’ensemble des règles et des signes que l’émetteur utilise pour produire son message et qui doivent également être connus du récepteur pour l’interpréter.
  • Canaliser. C’est le support physique par lequel le message est transmis.
  • Message. Ce qui est communiqué est formulé et envoyé par l’expéditeur et reçu et interprété par le destinataire.
  • Référent. Élément, situation et/ou événement auquel le message fait allusion ou fait référence.
  • Situation. C’est le contexte dans lequel l’émetteur transmet son message et dans lequel le récepteur le reçoit.
  • Bruit. Tout type d’interférence qui affecte l’un des éléments impliqués dans la communication.

Clés pour atteindre et améliorer une communication efficace

Tout le monde n’est pas capable de communiquer de manière efficace et efficiente, pour vous y aider, voici ces dix clés qui vous conduiront à y parvenir.

Regardez dans les yeux de votre destinataire

Maintenir le contact visuel est essentiel lors de la communication, mais il faut savoir le faire. La chose la plus conseillée est de soutenir votre regard naturellement, en montrant un certain intérêt, mais ne le faites jamais de manière forcée et par obligation. Attention ici car si vous évitez le contact visuel, l’interprétation sera celle d’un manque de sécurité voire d’un manque de sincérité et le ressenti chez l’autre sera tout sauf positif. Regarder ailleurs pendant qu’ils nous parlent exprime un manque d’intérêt ; le tirer vers le bas suggère que nous mentons peut-être.

A lire aussi :   Quand le trac me bloque et que je me sens inutile

Utilisez votre langage corporel

Il est essentiel que vos gestes et les mouvements de votre corps accompagnent et correspondent à ce que vous dites, pour que tout soit cohérent.

Utilisez un message clair et concis

Pour que quelque chose soit bien compris, il est essentiel que le message soit clair et concis. Utilisez un vocabulaire facile à comprendre qui n’est pas trop technique, alambiqué et non ambigu.

Utilisez des compliments de temps en temps

Faire un compliment et/ou des phrases d’approbation renforcera le discours et l’enrichira. La flatterie renforce le discours de l’autre : « c’est super », « votre proposition me semble parfaite », « je suis tout à fait d’accord avec vous », « super »…

N’oubliez pas le contexte

Il est très important de garder cet élément à l’esprit car il nous donnera de nombreux indices sur la manière de l’orienter : le nombre de personnes auxquelles je m’adresse, l’endroit où je me trouve, les éventuelles interférences qui peuvent survenir, etc. Et c’est que ce n’est pas la même chose de prendre la parole lors d’une conférence dans votre travail, que de le faire lors d’un mariage avec des amis et de la famille, ou devant un tribunal dans l’exposition du travail final de votre doctorat par exemple.

Utilisez le ton de voix adapté au contexte

Le ton de la voix est une autre des clés que nous devons prendre en compte lorsque nous transmettons un message et que nous voulons obtenir un une communication efficace. N’importe quel ton de voix ne fera pas l’affaire, non, non, le ton juste dépendra du type de communication qui s’établit, du contenu spécifique du message et/ou de la situation dans laquelle il se trouve.

A lire aussi :   Prise de parole en public : Connaître les bases d'un bon oratoire

Il s’est trempé

Faites preuve d’empathie pour vous mettre à la place de quelqu’un d’autre lorsque vous communiquez un message. Vous êtes peu empathique ? [email protected], nous ne sommes pas tous également empathiques, mais cela peut être entraîné 😉 et lorsque vous le faites et l’utilisez, vous vous rendrez compte qu’il améliorera considérablement la fluidité. Et c’est grâce à l’empathie qu’un climat plus positif de compréhension et de confiance se crée et rend l’émetteur plus proche et plus attentif. dans notre poste L’empathie : si vous vous mettez à ma place, vous comprendrez peut-être mon comportement, vous pourrez approfondir l’empathie.

Ecouter activement

L’écoute active peut également être entraînée. Il est essentiel non seulement de parler et d’entendre, mais d’ÉCOUTER. Une erreur très courante consiste à faire des monologues au lieu de dialoguer en essayant de converser. Et c’est que nous avons tendance à parler sans écouter ce que l’autre nous dit, en ne montrant aucun intérêt. Essayez de ne pas faire cela et utilisez l’écoute active à partir de maintenant pour améliorer la une communication efficace.

À tour de rôle

Tout comme il est très important d’écouter l’autre, il est également essentiel de respecter, sans l’interrompre, les tours et les temps que l’autre utilise pour transmettre ses idées. Lorsqu’ils ne sont pas respectés, en plus d’être un acte d’impolitesse, tout s’arrête et la communication devient inconfortable, lente, désagréable et inefficace. Il faut attendre que l’autre ait fini de parler pour apporter notre contribution.

Paraphraser et demander

Poser et retourner des questions et paraphraser avec votre public montre l’intérêt pour le public et l’intérêt est bénéfique pour une communication efficace. L’empathie est générée (dont nous avons déjà parlé dans un point précédent) et elle facilite l’écoute active, démontrant véritablement que nous écoutons et que nous voulons comprendre le message.

A lire aussi :   Assertivité : j'ai le droit de dire ce que je veux et aussi ce que je ne veux pas

Lorsqu’il est paraphrasé, nous organisons les parties du contenu.

Une fois vu ces dix clés c’est une question de pratique, de formation et de répétition si vous voulez rendre votre communication efficace.

Au début, cela peut sembler difficile et forcé, c’est normal, mais vous verrez comment après un certain temps de pratique, les choses changent et vous commencerez à automatiser et à assimiler tout ce qui est dit, en étant conscient des résultats.

Si vous utilisez ces touches lors de la communication, vous pourrez montrer et extérioriser vos idées et suggestions, afin que le destinataire puisse comprendre l’information et se souvenir de ce qui a été dit.

Laisser un commentaire